édition nº5
제 5회

19.05 –
01.06.2017

5월 19일부터
6월 1일까지

Nantes

Soirée de clôture 01.06 / 19:30 Le Lieu Unique


Le lieu / 주소 및 연락처 :

Quai Ferdinand-Favre

44000 Nantes

Tarifs / 티켓 가격 :

3€ / Gratuit pour les adhérents et les demandeurs d’emploi

Billetterie :

Tel : 02 40 12 14 34
billetterie@lelieuunique.com

티켓 안내 :


En partenariat avec la Maison de la Poésie de Nantes, le Printemps Coréen vous invite à une soirée d’exception. La poète coréenne Moon Chung-Hee, vous propose une lecture de ses poèmes accompagnée du contrebassiste Sébastien Boisseau et de la comédienne Claudine Merceron. Cette performance sera suivi d’un concert d’E’Joung-Ju au geomungo et de Sébastien Boisseau à la contrebasse.

Moon Chung-Hee

Une des grandes voix de la poésie coréenne d’inspiration féministe, Moon Chung-Hee est auteure d’une douzaine de recueils, de pièces de théâtre et d’essais dont les œuvres sont traduites en dix langues. Elle a reçu de nombreux prix comme le Prix de la Culture et de l’Art de la Corée (2015), le Prix Cikada (2010) et le Prix du Poète de l’Année (2004) au forum international des poètes de la Macédoine. Pour clôturer cette 5ème édition du festival, le Printemps Coréen invite la poétesse en partenariat avec la Maison de la Poésie de Nantes, à lire ses poèmes accompagnée du contrebassiste nantais, Sébastien Boisseau et de la comédienne Claudine Merceron.

Le mot de l’éditeur, « Celle qui mangeait le riz froid » (Ed. Bruno Doucey, 2012)« Qui est l’auteur de cet hommage rendu à toutes les mères du monde, celles qui remplacent humblement les dieux dans les foyers ? Elle se nomme Moon Chung-Hee. Elle est l’une des figures majeures de la poésie coréenne contemporaine, mais n’avait encore jamais été publiée en France. Ses textes, rassemblés sous le titre « Celle qui mangeait le riz froid », ont souvent pour point de départ une réalité prosaïque : un légume, une lessiveuse de linge sale, la préparation d’un repas, un parfum, une fleur, un examen médical. Mais l’auteure possède le don de transfigurer les choses les plus ordinaires pour en révéler la profondeur et la charge émotive. Sa poésie touche au cœur avec des mots simples. Je forme le vœu qu’elle trouve, comme une flèche, le chemin qui mène au cœur d’un large public. « Une fois enfoncée dedans, qu’elle s’épanouisse en une fleur. »

Sébastien Boisseau

Installé à Nantes où il co-dirige le label Yolk Records, Sébastien Boisseau est un contrebassiste de référence en Europe. C’est son oncle Damien Guffroy (Les Siècles, Orchestre des Champs Elysées) qui l’initie à l’instrument dès l’âge de 6 ans par le mélange des techniques classiques et jazz. Le jeune contrebassiste sera très tôt repéré par JF Jenny-Clark et Daniel Humair. C’est en 2000 qu’il reçoit le premier prix de soliste au concours national de la Défense à Paris. Aujourd’hui très actif sur la scène internationale, ses partenaires de jeu font partie des acteurs les plus créatifs du moment .
Développant un jeu puissant et élégant, ses références sont ancrées dans le jazz quelque part entre Jean-François Jenny-Clark, Marc Johnson et Scott Lafaro. Trois grands maîtres et trois approches modernes de la fonction de bassiste équilibrant le jeu de soliste et l’élégance rythmique.

Claudine Merceron

Comédienne, metteure en scène, chanteuse, Claudine Merceron est une artiste complète. Issue du Théâtréquipe de Nantes, elle complète sa formation à Grenoble et au Théâtre Go à Paris. Elle suit également la méthode Strasberg (Actor’s Studio) à Montpellier avec Sarah Eigerman. Elle travaille avec Hélène Vincent au Nouveau Théâtre d’Angers à la fin des années 80. Au sein de la Compagnie Michel Liard, elle partage de 1990 à 1996 un travail de recherche mené sur les textes contemporains. Sa participation à la Ligue d’Improvisation Française pendant plusieurs années sera récompensée par sa nomination en équipe nationale en 1991. Sa rencontre avec le Théâtre Nuit en début de carrière professionnelle, annonce sa participation à de nombreuses comédies musicales entre 1983 et 2010.  En 2005, elle crée  avec Elodie Retière-Henry et Martine Ritz, le Théâtre d’Ici ou d’Ailleurs à Nantes. La compagnie est porteuse d’une forte dimension citoyenne dont la démarche artistique est fortement imprégnée de faits de société.

E’Joung-Ju

E’Joung-Ju, musicienne coréenne de tout premier plan, fait partie des artistes qui perpétuent la tradition du geomungo.
Après un long apprentissage traditionnel et dix ans passés au sein de l’orchestre régional de Gwangju, E’Joung-Ju décide de créer son propre style musical et mettre son jeu instrumental à profit, au-delà des arcanes de la tradition. En 1994, elle devient lauréate du concours au titre de Trésor National Vivant mais décide de quitter la Corée pour affirmer, à travers un projet plus personnel, sa liberté artistique. Résidant en France depuis 2008, E’ Joung Ju revendique haut et fort ses valeurs traditionnelles au travers de créations musicales résolument situées entre tradition et modernité.


Moon Chung Hee


Sebastien Boisseau


Claudine Merceron


E'Joung-Ju